Communiqué de presse du jeudi 11 avril 2013

Le club AUTOMATION en 3 mots – A P I
Adaptation – Pérennité - Indépendance

Adaptation :

En l’an de grâce mille neuf cent quatre vingt six, le 2 avril, une association était enregistrée sous le numéro 19017691 à la préfecture de police de Paris. Le club AUTOMATION venait de naître !

L’article 2 de ses statuts en définit clairement l’objet : « L'association a pour but de promouvoir, dans l'intérêt de ses membres, l'utilisation, le développement et l'évolution des outils, techniques, moyens et méthodes d'automatisation sous toutes leurs formes et ce, par tous les moyens didactiques, techniques et promotionnels… »

Parcourons rapidement le paysage du monde industriel des années 80 et suivantes.

Notre automaticien des années 80 et 90 jusqu’à aujourd’hui est un pionnier devant toute cette innovation technologique. C’est « l’âge d’or » pour une jeune association qui a développé et « rodé » son concept de journée d’information et de débats. A ce jour, avec 84 journées d’informations et de débats et 43 visites techniques, nous avons capitalisé pour nos 1.600 membres et anciens membres un retour d’expérience unique.

Nous sommes passés en 10 ans du « tout papier » au « presque tout numérique ». Nous proposons à nos adhérents des clefs USB pour chaque année passée pour les 10 dernières années. Sur nos sites Internet, il est possible de trouver les contenus des dernières journées d’information et de débats mais aussi les résumés des plus anciennes et les contenus des visites techniques.
Voir nos sites Web www.clubautomation.org et www.histoire-du-club-automation.org
Voir aussi sur Wikipédia les articles : club automation et le contrôle industriel

Pérennité :

Que sera notre club dans 5 voir 10 ans? Restera-t-il une association dont la vocation a et sera toujours d’être un de pôle de rencontres entre automaticiens ? Nos jeunes arrivants sur le marché industriel écriront l’avenir de notre club. C’est eux qui donneront l’orientation nécessaire pour que cette association soit utile dans leurs parcours professionnels. C’est maintenant aux « seniors » de communiquer aux jeunes l’intérêt de prendre du temps pour rencontrer d’autres hommes.

Extrait d’un éditorial de septembre 1994 de Michel Favier.
« …Ce brave automaticien d’hier est arrivé dans ce métier avec sa propre expérience (schématique en relayage, circuit électronique, organigramme, basic, fortran …) et a, dans un premier temps, transposé son savoir-faire comme il a pu dans un langage API. Aujourd’hui ce même automaticien est submergé par un flot de moyens informatiques (PC portable changé tous les ans, langages nouveaux, réseaux, base de données…)...
...Cet homme se met à rêver à sa station de travail portable connectable n’importe où, n’importe comment, pour avoir enfin l’ensemble des informations pour créer, simuler, tester, informer, documenter en temps réel le personnel travaillant dans la même section de l’usine. Cet homme vit une évolution sans commune mesure qui se sera faite en moins de 30 ans.
Comment ne pas être passionné, après une telle évolution. Cet automaticien considéré souvent, dans le passé, comme un « bricoleur » avec sa boite à boutons et sa console de programmation d’API, devient l’homme clef de l’usine. Enfin reconnu, il va imposer des méthodologies et des standards pour maîtriser les coûts de mise en œuvre et augmenter le temps de disponibilité et de sûreté d’un automatisme… Il est paradoxal de constater que cet automaticien utilisera les outils informatiques tels que SGBD/R, langage générique, multiplateforme, TCP-IP, simulation, langage orienté objet …, qu’il avait rejeté naguère…
»

Indépendance :

Aujourd’hui comme à sa création, le club AUTOMATION est toujours indépendant de toutes organisations institutionnelles ou patronales et nous maintenons une mixité entre offreurs, installateurs, utilisateurs et enseignants. Nous tenons à cette indépendance qui permet à nos membres une expression ouverte et le partage de leur expérience.

Nous diffusons des E-lettres rédigées par un journaliste sur la base d’interviews pendant nos journées thématiques ainsi que d’autres informations sur la communauté du contrôle industriel.

Nous développons la relation entre le Club et nos 3 revues partenaires « Industrie & Technologies, J’automatise, Mesures ». Nous devons parler plus du Club AUTOMATION dans les revues, en plus des articles développés sur des thématiques issues des journées.

Et demain...

Nous prévoyons:

- de développer la relation avec d’autres partenaires pour diffuser les E-lettres autrement que par E-mailing,
- de privilégier pour nos journées thématiques des invitations d’étudiant : partenariats avec les écoles et universités, invitations personnalisées,
- de prévoir une journée « recherche et innovations » parmi les 4 journées thématiques,
- de proposer une formule aménagée de pack multi-adhérents pour permettre plusieurs adhésions nominatives au sein d’une même entreprise mais avec un seul abonnement aux revues.

Nous étudions comment aider les membres du club à communiquer sur les activités du club dans leurs entreprises ou administrations (compilation ou extrait de plusieurs journées sur support informatique, plaquette…) ?

Depuis la nuit des temps, l’homme a survécu grâce à sa polyvalence. Notre cerveau nous donne la capacité de réflexion, de comparaison et de déduction pour transmettre une culture. Aujourd’hui, les moyens de communication via Internet permettent à chacun de partager et de développer ses connaissances et son savoir. Par sa convivialité, le monde associatif est bien une traduction de la vie en société. Il permet aux hommes ayant les mêmes centres d’intérêt de progresser ensemble.

Olivier Bouly, président

Être membre du club, c’est bien.
Participer, c’est mieux
Ce club est avant tout le vôtre !
Le nôtre !